Archives pour la catégorie Histoire de Port Grimaud

Port Grimaud, lauréat du célèbre Pavillon Bleu

Le pavillon bleu a été attribué en mai 2015 à Port Grimaud II

Le pavillon bleu a été attribué en mai 2015 à Port Grimaud II

C’est avec une très grande fierté que Port Grimaud II est devenu lauréat du label Pavillon Bleu en mai 2015.

Ce label est le “symbole d’une qualité environnementale exemplaire. Créé par l’office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe en 1985, le Pavillon Bleu valorise chaque année les communes et les ports de plaisance qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable.” (source)

Cette année, l’écolabel a distingué 396 plages et 97 ports de plaisance. C’est dans la catégorie ports de plaisance que Port Grimaud II a obtenu la prestigieuse distinction.

Pour y parvenir, ce sont plus de 35 critères qui ont dû être validés.

Comme l’explique le site officiel du Pavillon Bleu, “les ports de plaisance labellisés sont (…)des lieux où la protection de l’environnement et du milieu marin est une priorité. Les plaisanciers ont accès à des aires de carénages sans rejets dans le milieu naturel, des systèmes de récupération des eaux usées de bateaux mais aussi à des zones de récupération des déchets spéciaux. Tout comme les communes, les ports de plaisance Pavillon Bleu proposent des activités environnementales pour sensibiliser plaisanciers et visiteurs à la fragilité du milieu.”

Construction raisonnée et architecture d’exception, village fleuri 3 fleurs, Pavillon Bleu, la commune de Grimaud et la cité lacustre de Port Grimaud s’inscrivent donc dans une politique de tourisme durable qui permet de préserver un environnement d’exception tout en offrant à ses visiteurs et résidents des vacances de rêve.

L’église de Port Grimaud

L’Eglise œcuménique Saint-François d’Assise se situe au cœur de Port Grimaud.

église de port grimaud

Elle est l’œuvre, tout comme notre cité lacustre de l’architecte François Spoerry qui y repose désormais.

caveau françois spoerry

Certains d’entre vous reconnaitront une certaine ressemblance avec l’église-forteresse Notre-Dame-de-la-Mer des Saintes-Maries-de-la-Mer. Si ce choix de construction avait été motivé par les nombreuses invasions de pirates au IXème siècle, date du début de construction de cette autre église provençale, l’église Saint-François d’Assise de Port Grimaud, construite entre 1969 et 1973, s’inscrit dans l’héritage culturel et architectural des églises camarguaises et provençales.

église camarguaise

L’architecte qui a construit l’église sur ses fonds personnels l’a voulue sans fioriture et propice au recueillement. La nef s’étend sur près d’une trentaine de mètres de long.

IMG_4286 Autel de l'église Saint-François d'Assise

Sur la façade qui fait face à la mer, vous pourrez admirer l’unique vitrail de l’église, composé plus précisément de 25 vitraux représentant chacun une phase du soleil, de l’aube au crépuscule.

Vitraux de Vasarely

25 vitraux de Vasarely : le cycle du soleil, de l’aube au crépuscule

 

Ces vitraux ont été dessinés par le plasticien franco-hongrois Victor Vasarely.

Les vitraux, vue de l'extérieur

Les vitraux de Vasarely, vue de l’extérieur

 

L’église a en partie les pieds dans l’eau et vous pourrez admirer sur une tour de seize mètres de hauteur, un campanile en fer forgé sur lequel repose une cloche de bronze.

église de port grimaud

L’église est dite œcuménique, c’est-à-dire que des offices de plusieurs courants du christianisme y sont célébrés, et notamment des offices catholique et protestant.

Elle est la propriété des résidents. Sa garde a été confiée à un Conseil Œcuménique composé pour moitié de catholiques et l’autre moitié de protestants et complété par un représentant de la Copropriété.

Les messes ne sont qu’exceptionnellement célébrées en l’église Saint-François d’Assise. Elles se déroulent la plupart du temps à l’Eglise Saint-Michel dans le village de Grimaud.

Nous vous invitons tous, à grimper l’escalier en colimaçon qui permet à tous de profiter d’un magnifique panorama sur tout Port Grimaud. En voici un aperçu par une belle journée de Printemps.

Vue de l'église Panorama église Vue de l'église sur le village Port Grimaud depuis l'église Port Grimaud vue de haut Canaux de Port Grimaud

L’Histoire de Port Grimaud

Port Grimaud, souvent appelée la « Venise provençale », est une cité lacustre privée implantée au cœur du golfe de Saint-Tropez, en France. Elle est située sur la commune de Grimaud, dans le département du Var.

Historique

Pour ses habitants, Port Grimaud est le paradis sur Terre. Le rêve de toute une vie pour d’autres. C’est seulement en ayant vécu à Port Grimaud au moins quelques jours, avec une vue sur ses canaux, que l’on peut comprendre cela.

Colorful houses in Port Grimaud in Provence
Port Grimaud a été imaginée, conçue et construite par François Spoerry, un architecte mulhousien amoureux de la mer. En 1962, ce dernier acquiert les terrains marécageux sur lesquels il édifiera la cité lacustre parfaitement intégrée à cet environnement méditerranéen. Le permis de construire sera délivré le 14 juin 1966, date fondatrice qui donnera son nom à la première place construite, la « Place du 14-Juin ». Dès juillet 1967 les premières maisons sont livrées et la vie à Port Grimaud peut commencer. La construction s’achève au début des années 2000.

C’est ainsi qu’est né un village lacustre tourné vers la mer, avec ses façades colorées et ses tuiles romaines, ses petites ruelles aux tracés fantasques qui suivent les vents ou le soleil, un endroit où chaque maison est desservie par un accès terrestre et par un quai où l’on peut amarrer son bateau : une cité vivante avec son église, ses commerces et ses services (dont un bureau de Poste).

Depuis 2001, le « village » lacustre de Port Grimaud est inscrit au label « Patrimoine du XXe siècle ». Cet ensemble immobilier unique qui s’étend sur 75 hectares représente au total 2 400 logements, plus de 2 000 places de bateaux, 7 km de canaux, 14 km de quais, quatorze ponts plus une passerelle en bois, ainsi que douze îles.

Considérée comme un véritable village ou une véritable commune par beaucoup, Port Grimaud est donc en réalité une immense co-propriété, mais présente absolument toutes les caractéristiques d’une « mini-commune », avec un règlement intérieur propre.

Une « Venise » provençale divisée en trois quartiers

Port Grimaud 1
L’évolution de la construction de la cité a naturellement distingué trois « arrondissements » : Port Grimaud I, Port Grimaud II et Port Grimaud III, gérées par trois associations syndicales distinctes et autonomes.

Historiquement, Port Grimaud I est la première réalisation de François Spoerry et aussi la plus grande : 22 hectares terrestres et 13 hectares de plan d’eau. 1 108 lots de copropriété, 834 places d’amarrages dont 250 places publiques réservées aux bateaux de passage ou à des locataires à l’année.

Port Grimaud I : géré par le conseil syndical des propriétaires

Le conseil syndical de Port Grimaud I représente les propriétaires et prend les décisions relatives à la gestion de cette cité privée. Il est composé de seize membres bénévoles élus pour quatre ans par les propriétaires des huit quartiers de Port Grimaud I.

Le conseil syndical de Port Grimaud I est particulièrement attentif au respect de la cohérence architecturale du site créé par François Spoerry qu’il s’agisse du choix des couleurs des façades ou des travaux pouvant modifier l’aspect extérieur des maisons ou même des commerces. Toute modification doit être autorisée par l’association syndicale qui s’entoure pour ce faire des conseils d’un architecte. La cité est dotée d’une association de d’information et de défense des propriétaires.

Préservation de l’environnement et des traditions

Port-Grimaud-Pecheur

La qualité de vie et la préservation de l’environnement ne sont pas oubliées non plus avec un service terrestre de transport en voiturettes électriques ou du transport maritime des résidents qui est lui aussi totalement électrique. Les espaces verts sont entretenus sans agents chimiques et le tri sélectif fonctionne efficacement dans tous les quartiers.

Le conseil syndical est également le garant du maintien des traditions de la cité lacustre avec notamment, tous les 15 août, la fête de la mer et des pêcheurs qui donne lieu à une messe dite en l’église œcuménique Saint-François d’Assise qu’éclairent les magnifiques vitraux de Vasarely représentant le cycle du soleil. À l’issue de la cérémonie, une procession de bateaux suit le prêtre qui, à bord d’une embarcation, bénit les bateaux amarrés le long des canaux jusqu’à l’entrée du port, où il dépose une gerbe à la mémoire des marins disparus.

Décédé à Port Grimaud en 1999, François Spoerry repose désormais dans un caveau de l’église Saint-François d’Assise.

Gestion des échanges entre habitants, plaisanciers et visiteurs

Port Grimaud I accueille de nombreux commerçants, professions libérales… sur ses trois grandes places : la place des artisans (où se trouve Boutemy Immobilier), la place du marché, la place des six canons.

Marché-Port-Grimaud

Durant l’été, des marchés forains ont lieu tous les jeudis et dimanches de même que des marchés d’art. Ainsi, comme le souhaitait François Spoerry, cette copropriété est aussi un espace d’échange entre terre et mer ouvert aux plaisanciers.

Dans un cité lacustre telle que Port-Grimaud, il est plus rapide de se déplacer en bateau qu’en voiture ou en deux-roues, c’est pourquoi des bateaux-bus, les coches d’eau, sont mis à la disposition des résidents afin de se déplacer dans la cité.

Les navettes grimaldines, permettent de se rendre à Saint-Tropez par la mer de juin à septembre.

Pour garantir cette harmonie entre propriétaires, commerçants, plaisanciers et visiteurs, certaines règles de bien vivre ensemble s’appliquent dans l’ensemble du village lacustre : les non-résidents sont invités à stationner leurs véhicules sur le parking extérieur qui leur est réservé à l’entrée de la cité, la visite s’effectuant à pied (les motos sont également interdites). Une tenue correcte est demandée, l’observation de la tranquillité des propriétaires est exigée de même que le respect de la propreté des parties communes. L’étalage du linge au regard des passants ou des voisins est interdite. Les chiens doivent être tenus en laisse. Sont également proscrits à l’intérieur de la cité : les rollers et skate-boards, ainsi que les pique-niques et les barbecues.

port grimaud - Version 2