Archives pour la catégorie Histoire de Port Grimaud

The untold story of Port Grimaud

The history/story of Port Grimaud: the dream of François Spoerry

It is a story that we do not get tired of telling our clients: the one of Port Grimaud and its emblematic creator, the Alsatian architect François Spoerry.

The architecture was not initially a vocation to go into construction and design. He wanted to be a sailor but failed to get into the navy because of his problem of eye-sight. He, later on, changed his dream and became an architect.

As a young man, he loved sailing a lot and especially with his small boat. He would usually go to Greece with his buddies.

On this particular occasion, he had noted that it was difficult to dock his boat besides his holiday home. It was from his travels that he had the idea of a lakeside city. His dream was to be able to have his boat next to his house, and he devoted the rest of his life to achieve this ambitious project.

The conditions required for the creation of the lakeside city

To realize this little crazy project, it was necessary to him to find flat ground because you cannot dig canals on a hill or through a marshland for example. Land next to the sea seemed ideal.

Here precisely, in the heart of the Gulf of Saint-Tropez, a marshland was put for sale in the 1960s. This land, the Locals both feared and loved. It was certainly appreciated by fishermen and hunters, but it was heavily plagued by mosquitoes.

Port Grimaud in 1950

Map from the 1950s: back then, Port Grimaud was only a marshland

To give life to this Utopia it was also necessary to fulfill another condition.  The road had to be slightly indented from the sea. In fact, anyone could go to sea without crossing a bridge with a sailboat, no matter how small the boat was.

Also, with a sailing boat 15 meters high, it is necessary to make a bridge 15 meters high or even higher, which is absolutely unthinkable.

He, therefore, had these two conditions well in mind and began looking for land. This land, he found here. It had a total surface area of 30 hectares and it had been on sale for 7 years. Nobody wanted it, and it is said that this was exactly what he needed.

Port Grimaud, far more than marinas

François Spoerry had to fight for another four long years to obtain the building permit. In June 1966, that the first houses were built out of the sand. In barely four years, the swamp became an interlacing of peninsulas and canals, a mosaic of streets and squares which draw a real village.

François Spoerry dream wasn’t to build only a marina. It was not just to be able to park his boat. He really wanted a community life. A life where we can go shopping, get together, go partying. There was, for example, a common house, yachts clubs, a cinema, a school and a church.

The church is the symbol of a community: it is actually an ecumenical Church.

Port-Grimaud-Church

François Spoerry was of Protestant origin, but the environment of the South of the France was and remains rather Catholic. Therefore, he had this idea of an ecumenical Church where accommodating everyone was possible.

‘L’architecture douce’ against coastal concrete

The French were increasingly flocking towards the seaside for their holidays and the Côte d’Azur became highly urbanized, there were even concrete home in some places. François Spoerry rather wanted the contrary. He wanted that tourist spend holidays in Port Grimaud, in a preserved village, A typically provincial atmosphere. He called it “L’architecture douce” It is an interesting choice of words that evoke the idea of doing something that integrates delicately and sensitively in what makes the character of a region. For example, to build provincial in the  province, Lebanese the Lebanon…

The symbolism of Port Grimaud

Port Grimaud is not the only lakeside city in Europe, it is far from it. The village received the nickname of Venise provençale and yet, she looks neither as Venice nor  Annecy nor as Martigues to cite places close to us. This is, in fact, the basic concept, it was necessary that he could reach his house with his car to unload his races and his luggage and have his boat he could use to go out at sea. This, therefore, established a principle which is the inferencing of the fingers of the Earth and the fingers of the sea. This means that from the tip of your finger of land, you can find a road which would link you to the rest of the mainland and from your home with your boat, you can reach the sea without crossing a bridge. This made a very original plan.

It is a very beautiful symbol because it is precisely the idea of integration at work here.  Integration of the Earth and classic marinas is just the opposite. A marina, it is a dock for boats. You have buildings on one side, parked cars outside and docking for boats on the other. In other words, it comes to zoning. While here, everything is nested. You have everything at the same time. You have the boat, home, pedestrians and trees which are rightly at the height of the architecture.

The « provençales » houses: fishermen’s houses, ostales, borderives, balandrines, hunières, portales

There are about 2,500 to 3,000 homes here, all divided into a dozen categories. This means that initially, there were fewer than 10 houses for the lakeside city plans. On the other hand, externally, there are no two similar houses.

The most sought-after homes are the fishermen’s houses. They are among the most spacious and have two floors. Boutemy offers superb homes for sale in Port Grimaud. The words can make you smile because, at the mention of “Maison de pêcheur” term, one can easily imagine a modest shack at the edge of the sea and comfort. Here, it is just the opposite and living in one is the height of luxury.

fisherman-house-for-sale

Keep in mind that Port Grimaud is only fifty years old and François Spoerry was anxious not implement decorations from cinemas or Disney tunes. He wanted an authentic village that gives the impression of having always been there. This is why many recycled materials were used during the construction.

The architect imagined using materials such as tiles, floors, tiles, and wood balconies: just what is a little bit visible with the aim that this appearance is something already widely used and not something new.

An exceptional holiday place

Port Grimaud was an immediate success. Most people here are boat lovers and lovers of the sea and have found here the dream of every sailor: you take your boat, you sail for an hour and you come back. It doesn’t exist anywhere else!

Building on its success, Port Grimaud was expanded in the 1990s. Today, the city extends over 90 hectares and includes nearly 3,000 homes, 2,000 moorings and 7 km of canals that can go board a river boat. Beautiful properties are available for rent, including nearly 70 in the Boutemy real estate agency.

How to get and move to Port Grimaud

River boats are electric boats that are used as buses and whose aesthetics remind us of boats from Eastern Europe and the Middle East.

On Earth, cars are prohibited to tourists, only residents can have cars. You can, however, move with a scooter, as electric scooters which are used by Boutemy to show a customer the available homes for sale.

The nearest airports are those of Nice and Marseille and of course, you can dock at Port Grimaud with your own boat if you take a Mediterranean cruise.

Buy or rent through your agency Boutemy

Boutemy-Immobilier-Team

Whether you want to live or spend the holidays, Port Grimaud is the dream location, the real estate agency Boutemy, located at Place des Artisans for nearly 20 years now, will help you find the property that suits you best. Our efficient and attentive team will try by all means to make your dream a reality.

Port Grimaud, lauréat du célèbre Pavillon Bleu

Le pavillon bleu a été attribué en mai 2015 à Port Grimaud II

Le pavillon bleu a été attribué en mai 2015 à Port Grimaud II

C’est avec une très grande fierté que Port Grimaud II est devenu lauréat du label Pavillon Bleu en mai 2015.

Ce label est le “symbole d’une qualité environnementale exemplaire. Créé par l’office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe en 1985, le Pavillon Bleu valorise chaque année les communes et les ports de plaisance qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable.” (source)

Cette année, l’écolabel a distingué 396 plages et 97 ports de plaisance. C’est dans la catégorie ports de plaisance que Port Grimaud II a obtenu la prestigieuse distinction.

Pour y parvenir, ce sont plus de 35 critères qui ont dû être validés.

Comme l’explique le site officiel du Pavillon Bleu, “les ports de plaisance labellisés sont (…)des lieux où la protection de l’environnement et du milieu marin est une priorité. Les plaisanciers ont accès à des aires de carénages sans rejets dans le milieu naturel, des systèmes de récupération des eaux usées de bateaux mais aussi à des zones de récupération des déchets spéciaux. Tout comme les communes, les ports de plaisance Pavillon Bleu proposent des activités environnementales pour sensibiliser plaisanciers et visiteurs à la fragilité du milieu.”

Construction raisonnée et architecture d’exception, village fleuri 3 fleurs, Pavillon Bleu, la commune de Grimaud et la cité lacustre de Port Grimaud s’inscrivent donc dans une politique de tourisme durable qui permet de préserver un environnement d’exception tout en offrant à ses visiteurs et résidents des vacances de rêve.

L’église de Port Grimaud

L’Eglise œcuménique Saint-François d’Assise se situe au cœur de Port Grimaud.

église de port grimaud

Elle est l’œuvre, tout comme notre cité lacustre de l’architecte François Spoerry qui y repose désormais.

caveau françois spoerry

Certains d’entre vous reconnaitront une certaine ressemblance avec l’église-forteresse Notre-Dame-de-la-Mer des Saintes-Maries-de-la-Mer. Si ce choix de construction avait été motivé par les nombreuses invasions de pirates au IXème siècle, date du début de construction de cette autre église provençale, l’église Saint-François d’Assise de Port Grimaud, construite entre 1969 et 1973, s’inscrit dans l’héritage culturel et architectural des églises camarguaises et provençales.

église camarguaise

L’architecte qui a construit l’église sur ses fonds personnels l’a voulue sans fioriture et propice au recueillement. La nef s’étend sur près d’une trentaine de mètres de long.

IMG_4286 Autel de l'église Saint-François d'Assise

Sur la façade qui fait face à la mer, vous pourrez admirer l’unique vitrail de l’église, composé plus précisément de 25 vitraux représentant chacun une phase du soleil, de l’aube au crépuscule.

Vitraux de Vasarely

25 vitraux de Vasarely : le cycle du soleil, de l’aube au crépuscule

 

Ces vitraux ont été dessinés par le plasticien franco-hongrois Victor Vasarely.

Les vitraux, vue de l'extérieur

Les vitraux de Vasarely, vue de l’extérieur

 

L’église a en partie les pieds dans l’eau et vous pourrez admirer sur une tour de seize mètres de hauteur, un campanile en fer forgé sur lequel repose une cloche de bronze.

église de port grimaud

L’église est dite œcuménique, c’est-à-dire que des offices de plusieurs courants du christianisme y sont célébrés, et notamment des offices catholique et protestant.

Elle est la propriété des résidents. Sa garde a été confiée à un Conseil Œcuménique composé pour moitié de catholiques et l’autre moitié de protestants et complété par un représentant de la Copropriété.

Les messes ne sont qu’exceptionnellement célébrées en l’église Saint-François d’Assise. Elles se déroulent la plupart du temps à l’Eglise Saint-Michel dans le village de Grimaud.

Nous vous invitons tous, à grimper l’escalier en colimaçon qui permet à tous de profiter d’un magnifique panorama sur tout Port Grimaud. En voici un aperçu par une belle journée de Printemps.

Vue de l'église Panorama église Vue de l'église sur le village Port Grimaud depuis l'église Port Grimaud vue de haut Canaux de Port Grimaud

L’Histoire de Port Grimaud

Port Grimaud, souvent appelée la « Venise provençale », est une cité lacustre privée implantée au cœur du golfe de Saint-Tropez, en France. Elle est située sur la commune de Grimaud, dans le département du Var.

Historique

Pour ses habitants, Port Grimaud est le paradis sur Terre. Le rêve de toute une vie pour d’autres. C’est seulement en ayant vécu à Port Grimaud au moins quelques jours, avec une vue sur ses canaux, que l’on peut comprendre cela.

Colorful houses in Port Grimaud in Provence
Port Grimaud a été imaginée, conçue et construite par François Spoerry, un architecte mulhousien amoureux de la mer. En 1962, ce dernier acquiert les terrains marécageux sur lesquels il édifiera la cité lacustre parfaitement intégrée à cet environnement méditerranéen. Le permis de construire sera délivré le 14 juin 1966, date fondatrice qui donnera son nom à la première place construite, la « Place du 14-Juin ». Dès juillet 1967 les premières maisons sont livrées et la vie à Port Grimaud peut commencer. La construction s’achève au début des années 2000.

C’est ainsi qu’est né un village lacustre tourné vers la mer, avec ses façades colorées et ses tuiles romaines, ses petites ruelles aux tracés fantasques qui suivent les vents ou le soleil, un endroit où chaque maison est desservie par un accès terrestre et par un quai où l’on peut amarrer son bateau : une cité vivante avec son église, ses commerces et ses services (dont un bureau de Poste).

Depuis 2001, le « village » lacustre de Port Grimaud est inscrit au label « Patrimoine du XXe siècle ». Cet ensemble immobilier unique qui s’étend sur 75 hectares représente au total 2 400 logements, plus de 2 000 places de bateaux, 7 km de canaux, 14 km de quais, quatorze ponts plus une passerelle en bois, ainsi que douze îles.

Considérée comme un véritable village ou une véritable commune par beaucoup, Port Grimaud est donc en réalité une immense co-propriété, mais présente absolument toutes les caractéristiques d’une « mini-commune », avec un règlement intérieur propre.

Une « Venise » provençale divisée en trois quartiers

Port Grimaud 1
L’évolution de la construction de la cité a naturellement distingué trois « arrondissements » : Port Grimaud I, Port Grimaud II et Port Grimaud III, gérées par trois associations syndicales distinctes et autonomes.

Historiquement, Port Grimaud I est la première réalisation de François Spoerry et aussi la plus grande : 22 hectares terrestres et 13 hectares de plan d’eau. 1 108 lots de copropriété, 834 places d’amarrages dont 250 places publiques réservées aux bateaux de passage ou à des locataires à l’année.

Port Grimaud I : géré par le conseil syndical des propriétaires

Le conseil syndical de Port Grimaud I représente les propriétaires et prend les décisions relatives à la gestion de cette cité privée. Il est composé de seize membres bénévoles élus pour quatre ans par les propriétaires des huit quartiers de Port Grimaud I.

Le conseil syndical de Port Grimaud I est particulièrement attentif au respect de la cohérence architecturale du site créé par François Spoerry qu’il s’agisse du choix des couleurs des façades ou des travaux pouvant modifier l’aspect extérieur des maisons ou même des commerces. Toute modification doit être autorisée par l’association syndicale qui s’entoure pour ce faire des conseils d’un architecte. La cité est dotée d’une association de d’information et de défense des propriétaires.

Préservation de l’environnement et des traditions

Port-Grimaud-Pecheur

La qualité de vie et la préservation de l’environnement ne sont pas oubliées non plus avec un service terrestre de transport en voiturettes électriques ou du transport maritime des résidents qui est lui aussi totalement électrique. Les espaces verts sont entretenus sans agents chimiques et le tri sélectif fonctionne efficacement dans tous les quartiers.

Le conseil syndical est également le garant du maintien des traditions de la cité lacustre avec notamment, tous les 15 août, la fête de la mer et des pêcheurs qui donne lieu à une messe dite en l’église œcuménique Saint-François d’Assise qu’éclairent les magnifiques vitraux de Vasarely représentant le cycle du soleil. À l’issue de la cérémonie, une procession de bateaux suit le prêtre qui, à bord d’une embarcation, bénit les bateaux amarrés le long des canaux jusqu’à l’entrée du port, où il dépose une gerbe à la mémoire des marins disparus.

Décédé à Port Grimaud en 1999, François Spoerry repose désormais dans un caveau de l’église Saint-François d’Assise.

Gestion des échanges entre habitants, plaisanciers et visiteurs

Port Grimaud I accueille de nombreux commerçants, professions libérales… sur ses trois grandes places : la place des artisans (où se trouve Boutemy Immobilier), la place du marché, la place des six canons.

Marché-Port-Grimaud

Durant l’été, des marchés forains ont lieu tous les jeudis et dimanches de même que des marchés d’art. Ainsi, comme le souhaitait François Spoerry, cette copropriété est aussi un espace d’échange entre terre et mer ouvert aux plaisanciers.

Dans un cité lacustre telle que Port-Grimaud, il est plus rapide de se déplacer en bateau qu’en voiture ou en deux-roues, c’est pourquoi des bateaux-bus, les coches d’eau, sont mis à la disposition des résidents afin de se déplacer dans la cité.

Les navettes grimaldines, permettent de se rendre à Saint-Tropez par la mer de juin à septembre.

Pour garantir cette harmonie entre propriétaires, commerçants, plaisanciers et visiteurs, certaines règles de bien vivre ensemble s’appliquent dans l’ensemble du village lacustre : les non-résidents sont invités à stationner leurs véhicules sur le parking extérieur qui leur est réservé à l’entrée de la cité, la visite s’effectuant à pied (les motos sont également interdites). Une tenue correcte est demandée, l’observation de la tranquillité des propriétaires est exigée de même que le respect de la propreté des parties communes. L’étalage du linge au regard des passants ou des voisins est interdite. Les chiens doivent être tenus en laisse. Sont également proscrits à l’intérieur de la cité : les rollers et skate-boards, ainsi que les pique-niques et les barbecues.

port grimaud - Version 2