Archives quotidiennes :

Exclusif : réduction de la taxation des plus-values immobilières pour les citoyens Suisses !

Un propriétaire de Port Grimaud nous a informé que le débat a été ouvert au niveau de l’Etat Français sur le taux d’impôt applicable aux citoyens Suisses en matière de plus-values immobilières.

L’Administration fiscale française considérait comme fondée d’appliquer aux citoyens Suisses jusqu’à aujourd’hui un taux de 33 1/3%, ce que ce propriétaire de Port Grimaud a contesté en Justice. Il a également provoqué la question au Gouvernement qui a été formulée le 11 février 2014 puis répétée le 25 mai 2014, par la Députée Madame Jacqueline SCHMIDT.

Le Conseil d’Etat vient de se prononcer définitivement et le taux applicable est donc désormais de 19% au lieu de 33 1/3%, avec obligation de rétrocession du surplus perçu.

C’est une très bonne nouvelle qui devrait encourager les citoyens Suisses à acheter ou vendre leur appartement ou leur maison à Port Grimaud !

Vous pourrez voir en cliquant sur les liens ci-dessous :

La question adressée au Gouvernement en matière de taux d’imposition des résidents suisses sur les plus-values immobilières réalisées en France : Question-Gouvernement-Jacqueline-Schmidt

- La décision du Conseil d’Etat qui ramène le taux d’imposition à 19% : Décision_Conseil_d_État_sous-sections_réunies_20_11_2013

Qui a dit qu’il n’était pas temps d’investir à Port Grimaud ?

Port Grimaud : Un sacré poisson pêché par un Touriste de l’Ariège

Le journal La Provence relatait dans son édition du 03 juillet 2014 qu’un touriste venant de l’Ariège, Monsieur Gilles Tisseyre, a pêché, au large de Port Grimaud, un Tassergal, d’une taille impressionnante. Monsieur Gilles Tisseyre est actuellement en vacances dans le Golfe de Saint Tropez, d’après le journal Provençal.

Monsieur Tisseyre a envoyé à La Provence une photo impressionnante du tassergal :

Tassergal-Port-Grimaud

L’animal d’une longueur de 40 cm aurait avalé une gambas qui servait d’ameçon à Monsieur Tisseyre.

Le Tassergal, grand prédateur carnassier dont les captures restent peu fréquentes en Méditerranée occidentale, est armé d’une mâchoire impressionnante armée de dents extrêmement acérées. Comme l’explique Patrick Lelong à la Provence, spécialiste des poissons à l’Institut océanographique Paul Ricard, sur l’Ile des Embiez (Var), le tassergal est un poisson des eaux tempérées et chaudes, présent en Atlantique, dans le Sud de la Méditerranée et en Mer Noire, pouvant atteindre 1,20 m de long et peser 20 kg.

Selon Jean-Georges Harmelin, biologiste au Centre d’océanologie de Marseille : « cette espèce que l’on appelle également Serre est une prise traditionnelle sur la côte occidentale du Maroc. On peut s’attendre à ce qu’il soit observé de plus en plus fréquement sur notre littoral en raison du réchauffement des eaux ».

La Provence ajoute que des rumeurs laissent entendre qu’il aurait attaqué des baigneurs mais Patrick Lelong n’y croit pas, rappelant que des rumeurs identiques avaient circulé à propos du barracuda. « Ce qui est sûr, en revanche, souligne ce dernier, c’est que c’est un gros poisson avec de grandes dents. Et s’il est péché ou harponné, il cherchera à se défendre ».

Autant dire que pêcher un Tassergal au large de Port Grimaud, la Cité Lacustre, relève de l’exploit. Bravo, donc, à Monsieur Tisseyre pour cette performance hors normes. Mais il semble que ce genre d’exploit soit destiné à se multiplier dans le Golfe de Saint Tropez à cause du réchauffement climatique…

L’article complet de la Provence : cliquer ici.